Réservé aux abonnés

Bâle: la Chine perd l’Institut Confucius, un outil culturel influent

Après la fermeture de l’Institut Confucius à Bâle, la Suisse n’en compte plus qu’un, celui de Genève. Ces établissements contribuent à diffuser la culture chinoise à travers le monde.

08 oct. 2020, 00:01 / Màj. le 08 oct. 2020 à 07:53
Les Instituts Confucius sont présents sur l'ensemble de la planète et contribuent à faire connaître la Chine et sa culture.

Pékin vient de perdre en Suisse un poste avancé de poids dans sa politique de diffusion de la culture chinoise. L’Institut Confucius de l’Université de Bâle (CIUB) a fermé ses portes fin septembre, après sept ans de service. Hanban, le Bureau chinois de l’enseignement des langues étrangères qui gère ces établissements de formation à travers le monde, voulait limiter dans la cité rhénane les activités à un enseignement linguistique. L’université a préf&ea...