Réservé aux abonnés

A Sierre, le climatologue Jean-Pascal van Ypersele prévient: «Nous n’avons pas d’autre choix que de continuer à essayer»

Ancien vice-président du GIEC, le climatologue belge Jean-Pascal van Ypersele tente à la fois de décrire l’urgence climatique et de délivrer un message d’espoir.

15 juin 2019, 17:05
Le 21 mai dernier, le climatologue Jean-Pascal van Ypersele manifestait pour le climat à Bruxelles.

Rompu aux exercices de communication, il martèle ses messages avec calme. Entre des conférences destinées aux chercheurs de l’EPFL et une autre organisée à Sierre par le Groupe Jeune Climat Valais et l’ONG Utopia, Jean-Pascal van Ypersele répond aux questions du «Nouvelliste». Le climatologue belge incarne le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Il en a assumé la vice-présidence de 2008 à 2015 et il en briguera la présidence en 2022, après un premier échec. Pour le docteur en sciences physiques et professeur de l’Université de Lou...