Savièse: peu de questions pour les 20 hectares de zones réservées

Les autorités saviésannes ont joué la transparence lundi soir en expliquant le choix de réserver 20 hectares de zone à bâtir. Un choix peu questionné en direct par les citoyens.

30 janv. 2017, 22:17
La halle des fêtes a fait le plein lundi soir pour entendre les explications des autorités sur leur choix.

Les questions sont certainement plus nombreuses auprès du service technique communal que lors de l'information donnée lundi soir à Savièse. Et pourtant la halle des fêtes était pleine. Après avoir remis l’aménagement du territoire dans un contexte historique suisse et valaisan, le nouveau chef de l’exécutif a dû faire face à peu de questions en fin de soirée. Après élaboration du plan directeur cantonal définitif, ces zones réservées pourraient se retrouver en zones différées et donc en attente de nouveaux besoins avérés communaux avant d’être constructibles. 

"Le travail a été long et impartial. Nous ne connaissons pas les propriétaires des terrains concernés. Nous avons choisi des secteurs très morcelés et où il est difficile de construire aujourd’hui par manque d’équipement ou d’accès. Le plus important est que nous ne devrons pas dézoner", a argumenté Sylvain Dumoulin.

Même s'il y en a eu peu, des questions ont émané du public concernant le timing, les dérogations pour certaines parcelles ou encore l'attente de ces propriétaires. 

Retrouvez les réponses à ces questions dans nos éditions papier et numériques du 31 janvier.