Savièse: l'opposition des promoteurs rejetée par le Conseil d'Etat

Des promoteurs et un particulier s’étaient opposés à des zones réservées les empêchant de construire un immeuble. La procédure pénale est elle toujours en cours.

09 nov. 2016, 19:28
/ Màj. le 10 nov. 2016 à 06:30
C'est dans le village de Roumaz que le problème de zones met aux prises des promoteurs, un particulier et la commune.

Le recours des promoteurs immobiliers et d'un particulier concernant le projet nommé les "Terrasses du Caro" à Roumaz a été rejeté par le Conseil d’Etat. Pour rappel, le conseil communal de Savièse avait refusé cette construction en se basant sur une directive de 2015 créant "des zones réservées permettant une adaptation des plans d’affectation et de la réglementation qui favorise une intégration des nouvelles constructions à proximité des anciens villages". 

Ce rejet du Conseil d’Etat ne concerne pas directement la plainte pénale de ces mêmes promoteurs concernant les deux versions d’une même directive publiées sur le site internet de la commune. Plainte pénale qui avait donné lieu à une perquisition en septembre dernier et qui est en cours d’instruction. 

Retrouvez l'intégralité de cet article et notamment la réaction des candidats à la présidence de Savièse dans nos éditions papier et numériques du 10 novembre.