Réservé aux abonnés

Procès à Sion: il avait étranglé, puis abandonné son amie pendue

Accusé du meurtre de son amie en mai 2018 à Sion, un homme risque dix ans de prison. Le corps de la malheureuse avait été retrouvé pendu à leur domicile. Récit d’un féminicide choquant.

14 juin 2021, 12:14 / Màj. le 14 juin 2021 à 13:01
L'accusé à sa sortie du Palais de justice à Sion. Le parquet a requis dix ans de prison contre lui.

Tête rasée et tatouée, en permanence baissée devant ses juges, un homme comparaissait lundi devant le tribunal de Sion, après le décès en mai 2018 de son amie française. Ce Portugais, tatoueur de profession, risque dix ans de prison et quinze ans d’expulsion de Suisse, si le réquisitoire du Ministère public est suivi par les juges. Le verdict sera connu dans les prochaines semaines.

En 2018, des tensions se sont manifestées dans le couple, car la Française s’adonnait à la pro...