Plaine Morte: une subvention fédérale pour contrôler la vidange du lac

Un canal de décharge sera construit sur le glacier de la Plaine Morte. La Confédération injectera 740'000 francs.
13 juin 2019, 10:12
Le lac des Faverges se situe sur le glacier de la Plaine Morte à la frontière entre les cantons de Berne et du Valais.

Le canton de Berne a accordé une subvention de 740'000 francs pour la construction d'un canal de décharge sur le glacier de la Plaine Morte. Il veut ainsi éviter que la vidange du lac des Faverges ne provoque une hausse critique du débit des rivières dans le Simmental.

La Confédération devrait aussi financer une partie des coûts estimés à deux millions de francs, a annoncé jeudi le gouvernement bernois. Cet ouvrage réalisé sur le territoire de la commune de La Lenk (BE) doit permettre de mieux contrôler des débits exceptionnels et d'éviter ainsi qu'ils ne provoquent des dégâts en aval.

Un réseau conjuguant des tranchées et des galeries doit permettre de détourner la trajectoire de l'eau pour qu'elle arrive dans le moulin sur le glacier. En juillet 2018, un restaurant et un camping avaient dû être évacués lors du dernier écoulement.

Le lac des Faverges se situe sur le glacier de la Plaine Morte à la frontière entre les cantons de Berne et du Valais, à une altitude de 2700 mètres. Il est alimenté par la fonte des glaces et se vide chaque année au début du mois d'août. Ce lac est placé depuis plusieurs années sous surveillance.

A lire aussi : Le lac des Faverges sur le glacier de la Plaine Morte se vide à cause de la fonte des glaces

Les changements climatiques augmentent encore les risques d'un écoulement imprévisible et important. Plus de deux millions de m3 d'eau peuvent se déverser d'un seul coup dans une cascade qui surplombe le village de l'Oberland bernois.