Réservé aux abonnés

Le savoir ancestral de l'écriture

Sophie Trabacchi enseigne la calligraphie chinoise aux Valaisans.

17 nov. 2014, 00:01
data_art_2753758.jpg

De prime abord, cela semble simple. Un pinceau, de l'encre de Chine et des modèles d'idéogrammes chinois qu'il s'agit de reproduire fidèlement. Mais gare aux apparences. Car Sophie Trabacchi enseigne aux Valaisans un art complexe et millénaire: la calligraphie chinoise. Une fois par mois, dans le cadre de l'Université populaire de Sion, de petits groupes d'élèves, novices ou plus expérimentés, viennent se plonger dans l'ambiance sereine et intense de la culture asiatique. Quatre passionnés ont fait le déplacement samedi. Dans une atmosphère zen et studieuse, Sophie Trabacchi, fille d'un maître...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois