Lave torrentielle de Chamoson: les chances de survie des deux personnes disparues sont nulles

A Chamoson vingt heures après le débordement de La Losentse, l’espoir n’est plus de mise. Les autorités n’ont pas décidé quand les recherches pourraient s’arrêter, mais qualifient de «nulles» les chances de survie des deux personnes disparues, à la suite de la lave torrentielle.

12 août 2019, 15:38
Un drone de la police cantonale piloté par deux gendarmes, un hélicoptère et un système d'identification de téléphones portables sont notamment utilisés pour les recherches.

Lundi après-midi devant les médias, le chef secours régional Benoît Dorsaz qualifie de «nulles» les chances de survie des deux occupants de la voiture, emportée dimanche par la lave torrentielle de Chamoson.

 

 

Alors que les secours s’activent depuis une vingtaine d’heures, le lieutenant-colonel de la police valaisanne, Alexandre Praz, considère, pour sa part, qu’il «est prématuré de prédire la fin des recherches».

A lire aussi : Chamoson: plus de 70 personnes recherchent les deux disparus

Si le Genevois domicilié en Valais de 37 ans et la fillette française de 6 ans ne sont pas retrouvés d’ici-là, le prochain point de situation aura lieu ce lundi en soirée. 

Par ailleurs, le curé de Chamoson a prévu de prier pour les victimes, lors de la messe de jeudi aux Mayens.