Réservé aux abonnés

La LAT reste le sujet le plus délicat dans le cadre de la fusion de Miège, Venthône et Veyras

Miège, Veyras et Venthône voteront sur la fusion des communes le 10 juin. L’application de la LAT suscite la crainte des propriétaires, alors que certains citoyens se montrent circonspects.
26 mai 2018, 17:00
L'application de la LAT en cas de fusion de Miège, Veyras et Venthône ferait perdre des zones à bâtir à Veyras.

Le 10 juin prochain, la fusion de Miège, Venthône et Veyras sera sans aucun doute acceptée par une majorité de citoyens. On l’a vu, les opposants ont du mal à sortir du bois. «La Flousion», le flyer anonyme diffusé à tous les ménages reprochant aux autorités leur présentation peu approfondie du projet et la manière unilatérale de le présenter, n’aurait que peu d’influence sur le scrutin, aux dires du président de Miège, Jean-Claude Vocat. «Ce papillon...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois