Réservé aux abonnés

«La belle Hélène» met le feu à la Ferme-Asile

L’association Ouverture-Opéra propose au public «La belle Hélène», célèbre opéra bouffe de Jacques Offenbach.

28 août 2018, 17:40
Hélène, interprétée par Anouk Molendijk, lors de son monologue.

Une douce pénombre règne dans la magnifique salle de spectacle à la charpente apparente de la Ferme-Asile de Sion. Sur la gauche, les musiciens de l’orchestre – accordéon, flûte, clarinette, percussions et trombone pour les uns, violon, alto, violoncelle et contrebasse pour les autres – s’échauffent, qui les lèvres, qui les doigts, dans une joyeuse cacophonie.

Devant les spectateurs, une scène immense et sobrement meublée – chaises, tables, canapé et plantes vertes – bordée, et &a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois