L'ogre Biffy Clyro va manger Gampel tout cru

Deux ans après un concert de feu à Gampel, la tête d'affiche écossaise revient en terres valaisannes un nouvel album sous le bras et auréolé d'un statut de superstar.

17 août 2016, 17:43
Simon Neil, au centre, et les frères Ben (batterie) et James Johnston (basse). Biffy Clyro est aujourd'hui un groupe qui affole les foules.

Le trio écossais Biffy Clyro, qui vient de publier son septième album «Ellipsis», revient à Gampel auréolé d’un statut de monstre du rock. Deux ans après un concert déjà mémorable sur la grande scène de Gampel, le groupe truste actuellement le sommet des charts. Petit coup de fil collectif avant la consécration annoncée pour ce soir.

Quel souvenir conservez vous de votre concert de 2014 à Gampel?
Simon Neil (chant, guitare): Un excellent souvenir! C’est en général le cas pour nos concerts en Suisse. Le public est vraiment dans la musique, à l’écoute, réactif. Et on a adoré le décor de ce festival, les montagnes, les forêts qu’on voit depuis la scène. On a hâte d’y rejouer.

Quelle est l’idée maîtresse derrière le titre de ce nouvel album, «Ellipsis»?
On pense souvent à l’ellipse comme un procédé réthorique qui intervient en fin de phrase. On voit ça plutôt comme le début de la pensée suivante, ou de l’album suivant. On aimait bien l’idée des trois petits points. On a voulu l’exprimer sur notre pochette en incarnant ces trois points nous-mêmes. Une ellipse humaine, comme une renaissance. On a vraiment le sentiment que ce disque est le début d’un nouveau chapitre.

En trio, quand on fait une musique aussi complexe que la votre, chaque nouvel album doit être un challenge créatif...
J’ai bien essayé d’apprendre le trombone, mais ça n’a pas donné grand chose... (rires). Non, bizarrement, les restrictions semblent plutôt aider la créativité. Le trio est une formule efficace en termes de vitesse de décision dans l’exploration. Nous voyons vite ce qui fonctionne, ce qui ne marche pas. Et on n’a pas pour habitude de privilégier nos égos individuels par rapport au groupe. Biffy Clyro est une entité que nous servons et qui sait assez bien où elle va.

Retrouvez cette interview et notre page consacrée à l'Open Air Gampel dans nos éditions papier et numérique de ce jeudi 18 août.