Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Valaisans et mordus de techno berlinoise, leurs soirées cartonnent jusqu’en Pologne

Né en Valais, le collectif Bear’lin Station diffuse depuis 2016 l’esprit techno berlinois dans des soirées qui cartonnent dans le canton et en Europe. L’association promet un événement musclé pour fêter ses trois ans, ce samedi à Conthey.

26 avr. 2019, 12:04
Le collectif Bear'lin Station, né en Valais et basé aujourd'hui aussi à Berlin, compte au total une quarantaine de personnes dans son staff.

Tout est parti d’une folle nuit berlinoise. Et d’une discussion entre potes un peu rêveurs mais pas irréalistes. «C’était en 2015, après une soirée au mythique club Tresor. Nous avons eu l’idée d’importer l’esprit des nuits électroniques de la capitale allemande en Valais», raconte Jonathan De Kalbermatten. Le collectif Bear’lin Station est né, un premier événement a été mis sur pied à Thyon en février 2016. Et la machine était lancée.

Techno industrielle et incisive

Basée entre le Valais et Berlin, l’association revendique un ADN musical précis. Tranchant, même. Puisqu’il est tourné depuis son origine vers une techno industrielle, dure et incisive, inscrite dans la frange underground d’un style qui se démocratise de plus en plus.

Jonathan Fostier, coprésident de Bear’lin Station, précise: «Nous aimons nous placer en contrepied de la techno mainstream qui se commercialise dans la plupart des festivals.» Vecteur de musique, le collectif souhaite aussi emmener ses...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias