Une troisième médaille d’or pour Amélie Wenger-Reymond aux Mondiaux en Norvège

La Sédunoise Amélie Wenger-Reymond est devenue championne du monde du sprint vendredi après-midi aux Mondiaux de télémark en Norvège. Elle avait déjà décroché l’or sur la classic et dans le sprint parallèle par équipe.

22 mars 2019, 15:27
Amélie Wenger-Reymond domine les Mondiaux en Norvège.

Et de trois pour Amélie Wenger-Reymond qui est en feu aux championnats du monde de télémark! Vendredi après-midi en Norvège, la Sédunoise de 31 ans a été sacrée championne du monde du sprint après avoir déjà croqué l’or de la classic mercredi et du sprint parallèle par équipe jeudi. Il s’agit de sa 13e médaille d’or depuis ses premiers Mondiaux disputés en 2007 à Thyon. 

Dayer 5e, Michel 6e

Vendredi, la Valaisanne a devancé de plus d’une seconde la Française Argeline Tan Bouquet et l’Allemande Johanna Holzmann. Côté masculin, la victoire est revenue à l’Obwaldien Stefan Matter. Les Valaisans Bastien Dayer et Nicolas Michel ne terminent pas loin des médailles, eux qui occupent respectivement le 5e et le 6e rang. Le jeune Romain Beney se classe pour sa part 15e. 

Les championnats du monde prendront fin samedi par un sprint parallèle. Un sprint parallèle dont Amélie Wenger-Reymond est double championne du monde en titre. 

A lire aussi: La Suisse est championne du monde de télémark par équipes