Réservé aux abonnés

Salins, un pionnier heureux

Les citoyens de Sion et des Agettes devront se prononcer le 18 octobre. Trois ans après la fusion de Sion et Salins, les habitants savent à quoi s'en tenir.
08 sept. 2015, 17:05
data_art_3364206.jpg

Le 18 octobre ne rime pas seulement avec élections fédérales. Les Sédunois et les citoyens des Agettes devront se prononcer sur la fusion des deux communes. Le territoire sédunois serait alors agrandi de 5 km 2 .

Dans le cadre du plénum du Conseil général de la capitale qui se déroule ce soir (voir encadré), le Conseil municipal va adresser un message au législatif.

Cet exercice ressemble à s'y méprendre à un cas de figure qui s'est déjà produit sur le cône de Thyon. En effet, il y a un peu plus de deux ans et demi, le 1er janvier 2013, les habitants de Salins rejoignaient la capitale, la fu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois