Réservé aux abonnés

Sa vie sans déchet ni complexe

En conférence à Nax, la Française établie en Californie, précurseur du mode de vie zéro déchet nous a accordé un entretien autour d’un repas «propre».

06 juin 2016, 23:21
/ Màj. le 07 juin 2016 à 00:01
Nax le, 5 juin 2016: Béa Johnson, papesse du zéro déchets.©Sacha Bittel/Le Nouvelliste

Du haut de ses escarpins et dans une élégante robe, Béa Johnson arrive, à grandes enjambées, au Balcon du Ciel à Nax. Non, vivre sans déchet ne signifie pas ne pas se laver et ressembler à des hippies, semble-t-elle vouloir dire dans sa tenue de soirée. Entre Genève, Lausanne, Zurich et Berlin, celle que le «New York Times» a surnommé «la prêtresse de la vie sans déchet» a fait escale en Valais dimanche soir pour parler de son mode de vie propre.

Avant la conférence, nous l’avons rencontrée autour d’un repas canadien «zéro déchet» proposé par l’association Le Local qui organisait la conférence...