Nouvelle structure touristique pour le Val d'Hérens

Le Val d'Hérens profite de l'entrée en vigueur des nouvelles taxes touristiques pour donner un nouveau souffle à sa stratégie touristique.

13 avr. 2017, 22:43
/ Màj. le 14 avr. 2017 à 06:30
Mireille Millier, Bernard Bruttin, Danny Défago et Michael Moret pilote la destination du Val d'Hérens.

Le Val d’Hérens part sur de nouvelles bases. Après le renouvèlement de la convention qui les unit en matière de promotion touristique, Evolène, Hérémence, Mont-Noble, Saint-Martin et Vex prennent un nouvel élan en réorganisation la structure de la destination. Le produit Val d’Hérens, crée en 2010 est encore trop méconnu d’après ses initiateurs. La démarche souligne l’intérêt des différentes communes à la promotion homogénéisée et commune de la destination. Pourtant, depuis la signature de la convention en novembre dernier, silence radio. Nax Région affichait même indépendamment ses nouvelles ambitions lors d’une conférence de presse il y a trois semaines, laissant penser que le projet d’une structure touristique unique à l’échelle de la vallée était passée à l’as.

Et pourtant. L’association des communes du val d’Hérens (ACVH) dans laquelle siège les présidents des cinq communes de la vallée, annonçait hier la réorganisation de la structure dans la volonté de renforcer et redynamiser la destination Val d’Hérens. «La nouvelle organisation a pris du temps à se mettre en place, avoue Danny Défago, le nouveau président de la structure. Il a fallu fédérer les trois nouveaux présidents des communes de la vallée. Il s’est également avéré très compliqué de mettre en commun les différentes particularités locales»...

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du vendredi 14 avril 2017.