Une Française à la tête de la ferme pédagogique d'Hérémence

La nouvelle gérante de la ferme pédagogique entend perpétuer les valeurs chères à Charly Dayer, initiateur de ce concept agrotouristique.

16 janv. 2015, 15:37
Charly Dayer transmet le flambeau à Juliette Tuduri, nouvelle gérante des lieux. Photo: Sabine Papilloud

Charly Dayer a transmis en ce début d’année les clés de la ferme pédagogique à une jeune Française, Juliette Tuduri. «Mais je ne pars pas !», précise-t-il aussitôt. L’âme de cette «grande maison dans la prairie» poursuivra la gestion du volet agricole de l'exploitation tout en s’investissant dans les animations didactiques (espace animalier et fabrication du fromage).  

Sensibilisation écologique

La nouvelle responsable des réservations (hébergement, repas), de la buvette et de la vente des produits du terroir, n’est pas à cours d’idées pour dynamiser les lieux. «Je reste fidèle aux objectifs initiaux mais avec une vision écologique plus marquée». Dans cet esprit, Juliette Tuduri ambitionne de mettre en place un rucher, un potager cultivé selon les préceptes de la permaculture ainsi qu’un lambricompost.

Plus de 1000 nuitées annuelles

Après moult péripéties, dont une faillite en 2009, la ferme pédagogique d’Hérémence semble avoir trouvé son rythme de croisière, avec plus de 1000 nuitées annuelles au compteur. Charly Dayer se dit confiant: «Je transmets à Juliette, un outil de travail performant. Je veillerai toujours à la cohérence et à la vocation de l’ensemble.»

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions payantes du samedi 17 janvier 2015.