Tunnel des pyramides d’Euseigne: le recours a été rejeté

Les travaux de percement du tunnel des pyramides d’Euseigne pourront commencer. Le recours contre l’exclusion d’un consortium du processus d’adjudication a été rejeté par le Tribunal cantonal.
28 janv. 2022, 15:25
/ Màj. le 29 janv. 2022 à 05:30
Les travaux vont pouvoir commencer.

La décision du Tribunal cantonal a été communiquée jeudi matin. Le recours d’Implenia SA et de PraderLosinger SA contre leur exclusion de l’adjudication pour les travaux du tunnel des pyramides d’Euseigne a été rejeté. Le chantier, qui viendra dévier la circulation des pyramides dans un but à la fois sécuritaire et de valorisation du site, devrait ainsi commencer, l’effet suspensif étant levé.  

Un projet à 9,15 millions contre 6

C’est l’offre de l’entreprise Dénériaz Bâtiment et Infrastructures SA, devisée à 9,15 millions, contre 6 millions pour le consortium exclu, qui sera réalisée. Implenia et PraderLosinger SA ne prévoient en effet pas de faire recours contre la décision du Tribunal cantonal. «Nous nous réjouissons de pouvoir commencer ce projet important en termes de sécurité», souligne Vincent Pellissier, chef du Service de la mobilité. 

 A lire aussi: Euseigne: un recours retarde le percement du tunnel des pyramides

Soutenu à hauteur de 10,5 millions de francs par le Grand Conseil en décembre 2016, le projet était mis à l’enquête en février 2018. Le tunnel entend libérer l’espace sous les pyramides afin d’en faire une zone piétonne dédiée au tourisme. Porté par la commune d’Hérémence, ce second projet était dévoilé à la population en été 2019. La construction de cette structure d’accueil qui abritera une boutique, un bar terrasse, un espace d’exposition ainsi qu’une salle de projection débuteront une fois le tunnel réalisé. 

par Noémie Fournier