Réservé aux abonnés

Une sortie qui ne passe pas

Les Valaisans n’ont pas été convaincus qu’une fermeture rapide des centrales favoriserait leurs barrages. Il n’y a pas de réels clivages mais, quand même, des différences de sensibilités dans les régions.

27 nov. 2016, 23:33 / Màj. le 28 nov. 2016 à 00:01
Impression

C’est non. Non à 53,26% à l’initiative pour la sortie programmée du nucléaire pour 2029. Les Valaisans ont voté comme la majorité des cantons suisses qui l’ont refusée à 54,2%, mais pas comme les cantons romands. Genève, Vaud, Jura et Neuchâtel ont, eux, dit qu’ils voulaient débrancher certaines centrales atomiques dès l’an prochain déjà. Tout comme les deux cantons alémaniques de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne.

Des différences d’intensité

Pas de réel Röstigraben sur la carte cantonale, mais, quand même, des différences d’intensité du refus entre le Haut et le Bas du canton. Le Haut-Valais a ret...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois