Réservé aux abonnés

«Je ne savais pas que c’était interdit»

Mises en cause, les pompes funèbres Gilbert Roduit vont cesser leur activité.

01 mai 2017, 23:20
/ Màj. le 02 mai 2017 à 00:01
Sion - 27 avril 2017 - Illustration du centre funéraire de Platta. (Le Nouvelliste/ Héloïse MARET)

Impliquées dans le scandale des cercueils sans couvercle révélé la semaine passée, les pompes funèbres Gilbert Roduit vont cesser leur activité. Pour rappel, la société a été dénoncée au Service cantonal de la santé par l’Office des inhumations de Sion. Ce dernier reprochait à l’entreprise d’avoir déposé deux cercueils sans couvercle pour être incinérés. Des employés de la société étaient finalement venus visser des planches après des demandes répétées du responsable du centre. Le principal intéressé reconnaît que cette affaire a été le déclencheur. «Cela fait plusieurs années que je me lasse ...