Réservé aux abonnés

Ils jouent un monde en alchimie

Le collectif helvético-burkinabé Adunaru a séduit aux Cinq Continents.

19 juin 2016, 23:48
/ Màj. le 20 juin 2016 à 00:01
Martigny- 18 juin 2016 - Le collectif Adunaru (Burkina Faso/Suisse) donne un concert à la Fête des 5 Continents. Ici, Dicko Fils, Achille Ouattara,  Bernard Yaméogo, Sylvie Bourban et Julien Revilloud. (Le Nouvelliste/ Héloïse MARET)

«On avait à cœur de sensibiliser les gens autour de l’éducation pour tous. Et puis il y a eu un coup de cœur musical, tout simplement.» La chanteuse valaisanne Sylvie Bourban le dit elle-même: construit dans la foulée du projet «Une chanson pour l’éducation» (lire ci-contre), le collectif Adunaru («monde», en langue peule) est né d’«une évidence». Et le très nombreux public présent samedi soir devant la grande scène des Cinq Continents à Martigny ne s’y est pas trompé, réservant un accueil des plus enthousiastes au premier concert – sous ce nom – du combo helvético-burkinabé.

Un combo de tr...