Réservé aux abonnés

Fusion: Mont-Noble sonne-t-elle le glas du val d'Hérens?

L'exécutif de Mont-Noble ne cache pas sa volonté de fusionner avec la capitale. Une démarche qui, selon notre sondage, ne condamne en rien une éventuelle fusion du val d’Hérens.
24 févr. 2018, 17:00
Après l’appel du pied de Mont-Noble à la commune de Sion pour une éventuelle fusion, nous avons sondé les élus du val d’Hérens au sujet des répercussions pour la vallée.

Il y en a un qui ne cache pas sa préférence. Alors que la population de Mont-Noble est invitée à se prononcer sur son envie de fusionner et, le cas échéant avec Sion, Hérens ou Grône, son président Bernard Bruttin affiche ouvertement son attirance pour la capitale. Une inclination qui sonne le glas d’une fusion du val d’Hérens? Sondage.  

Mont-Noble pionnière

Des cinq communes de la vallée, Mont-Noble est la première à prendre le pouls de sa population en matière de fu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois