Le programme de l'illumination des sommets dévoilé

Les responsables du projet du bicentenaire «13 étoiles au sommet» ont dévoilé les détails de l'illumination des sommets ce vendredi matin à Sion. Un projet remanié mais conservant la philosophie de base.

23 janv. 2015, 11:46
Le projet avait été testé en novembre 2013 sur les hauteurs d'Arolla. (ici l'aiguille de la Tsa)

L’Allalinhorn, la chaîne des Mischabels, la Dent Blanche, les deux Muverans, trois sommets des Dents du Midi, le Grand et le Petit Combin, le Haut de Cry et une montagne surprise seront illuminés et prendront un teint blanc-jaune entre le 13 et le 29 mars 2015.  La date précise reste à définir en fonction de la météo et un compte à rebours sera mis en place trois jours avant la date. Les feux seront allumés pendant trois minutes environ 30 minutes après le crépuscule.

Ce projet est passé par toutes les émotions, comme le souligne Pierre Mathey, président des guides suisses et co-président du projet. «Il y a eu des hauts et des bas, le dernier haut remonte aux tests effectués à Arolla en novembre 2013. C’est un projet un peu fou.» Les bas, ce sont les derniers mois qui avaient mis le projet en sursis en raison d’un manque de financement liés à des difficultés de trouver des sponsors.

Partie filmographique en moins

Il a fallu donc remanier entièrement le projet et passer d’un budget de 830'000 francs à environ 350'000 francs dont 220'000 francs pris en charge par l’Etat et la Loterie Romande. «Nous avons abandonné toute la partie filmographique et commerciale qui visait à réaliser un making-off, un livre d’art, et de nombreux guides travailleront comme bénévoles», précise encore Pierre Mathey.

Septante guides engagés

Au total, ce sont près de septante professionnels de la montagne qui seront engagés sur le terrain. Un aspect un peu fou du projet qui consistait à prendre une photographie depuis la station spatiale internationale, devisé à 100'000 euros, a également dû être abandonné. «Il a fallu renoncer pour des questions techniques et financières», explique Jacques Morard, co-président chargée de la partie créatrice. Ce dernier reconnaît au passage avoir peut-être vu un peu gros à l’origine. L’été, 26 sommets seront «allumés» par des cordées. «Un événement plus petit mais plus symbolique.»

Vous découvrirez plus de détails, notamment sur la technique utilisée destinée à limiter au maximum l’empreinte écologique, dans nos éditions payantes de samedi 23 janvier.