Réservé aux abonnés

Deux projets à 60 millions, sinon rien

L’investisseur anglais Edmund Truell veut construire un hôtel 4 étoiles plus au village et un centre de séminaire à Veisivi. Et, selon lui, l’un ne se fera pas sans l’autre.

20 janv. 2016, 23:13
/ Màj. le 21 janv. 2016 à 00:01
créer un centre de séminaire.

Le 29 décembre dernier, à Evolène, a eu lieu un mariage particulier: celui de l’investisseur anglais Edmund Truell avec sa compagne Cédriane de Boucaud. «Cela démontre bien le coup de foudre que nous avons pour cette région qui a su garder son authenticité», avoue celui que «Bilan» qualifie de «célébrité du Private Equity londonien», à la tête de 300 sociétés financières spécialisées dans les fonds de pension, les banques ou le private equity.

A Evolène et à Veisivi

Depuis plusieurs années, le couple cherche à investir du côté d’Evolène. Un premier projet de rachat de l’hôtel Mont-Col...