Réservé aux abonnés

APEA en Valais: le conseiller d'Etat Frédéric Favre veut les professionnaliser

Six mois après avoir confié plancher sur les Autorités de protection de l’enfant et de l’adulte du canton, Frédéric Favre explique les pistes qu'il imagine pour améliorer leur fonctionnement.

10 déc. 2018, 05:30
Frédéric Favre explique qu'un groupe de travail a été mis en place pour étudier les mesures à adopter pour améliorer le fonctionnement des APEA.

Depuis la dernière interview au Nouvelliste au sujet des Autorités de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA), avez-vous reçu des réactions de parents insatisfaits de ces structures?
En six mois, j’ai eu un contact par semaine en moyenne. Mais, pour toutes ces personnes, le problème évoqué n’était pas souvent de notre compétence. Nous sommes une surveillance administrative. Donc, je m’étais engagé à analyser systématiquement les situations où des décision...