Réservé aux abonnés

Une taxe qui crée des tensions

La taxe de séjour forfaitaire a été acceptée par le Conseil général. Trois conditions inscrites dans une charte ont néanmoins fait débat et déçu les acteurs touristiques présents.

16 déc. 2016, 23:36
/ Màj. le 17 déc. 2016 à 00:01
Station d'Anzère fraichement enneigé.



Louis Dasselborne/Le Nouvelliste

Soirée tendue à Ayent jeudi. Ce devait être un aboutissement pour les acteurs touristiques et les bureaux spécialisés qui ont travaillé sur la mise en place de la nouvelle taxe de séjour forfaitaire d’Ayent. Ce fut largement plus compliqué que cela. «Merci pour l’acceptation de ce règlement, mais comme souvent, vous vous immiscez dans de l’opérationnel, ce qui est dommage.» Avec cette phrase adressée au Conseil général, le conseiller communal PS Vivian Mottet résumait le sentiment général des acteurs touristiques.

A trois conditions

Oui, la nouvelle taxe sera en place dès le 1er janvier prochain...