Un photographe animalier partage sa passion pour le gypaète barbu

Hansruedi Weyrich, fasciné par ce rapace, donnera jeudi une conférence rythmée par ses très nombreuses images.

12 févr. 2020, 15:00
L'un des clichés à admirer jeudi.

Dans la photographie animalière, il occupe une place importante. Hansruedi Weyrich immortalise la faune depuis trente ans en Suisse mais également dans d’autres Etats comme l’Alaska. Grâce à son talent, il a même remporté la distinction de GDT European Wildlife Photographer of the Year en 2014.

Depuis sept ans, il se passionne aussi pour le gypaète barbu. «J’ai pu en observer un avec un ami, j’ai été très impressionné et j’ai toujours voulu en savoir davantage.» Devenu un spécialiste, il dévoilera toutes les facettes de ce rapace et de son environnement lors d’une conférence programmée jeudi soir à Anzère.

Chaque année, il consacre au minimum trois semaines à immortaliser ce charognard inoffensif. Ce Biennois a par exemple suivi les lâchers dans les cantons de Saint-Gall et d’Obwald avec les biologistes de la Fondation Pro Gypaète. Il informera sur le projet de réintroduction de l’espèce dans les Alpes qui a débuté en 1986.

Présentation durant l’été

Grâce à ses très nombreux clichés et aussi à des films, il devrait réussir à partager sa fascination pour ce vautour atypique doté d’un plumage de tête splendide. L’an dernier, les Valaisans avaient d’ailleurs pu saluer la naissance de trois gypaétons.

Ce rendez-vous est proposé par l’association Le Rougegorge en collaboration avec Anzère Tourisme. Les amateurs pourront encore découvrir les réalisations d’Hansruedi Weyrich cet été. En effet, ses photographies seront exposées depuis le 4 juillet au restaurant du Pas de Maimbré. Parallèlement, des grands formats seront visibles sur la place du village.

 

En savoir plus: les infos

A lire aussi: Trois gypaètes barbus sont nés en Valais