Trois bonnes raisons de pratiquer des sports d’hiver grâce à Festi’Neige à Anzère

Sauter sur un airbag, glisser sur une barre de slide, s’inscrire à une chasse au trésor avec un DVA sont des activités qui plaisent aux jeunes. Samedi, ces découvertes et de nombreuses autres leur seront proposées sans bourse délier.
23 janv. 2019, 15:30
Cinq cents enfants et adolescents sont attendus sur la place du village.

La place du village d’Anzère est toujours très animée lors de Festi’Neige. Chaque année, 500 enfants et adolescents s’y retrouvent pour apprendre les rudiments de la glisse et s’initier à d’autres sports hivernaux.

Pour la huitième édition, le comité d’organisation a étoffé son programme. Motivé, il est toujours à la recherche de nouvelles idées pour que les participants passent une journée de rêve.

Maud Jaeggi, responsable de la communication de l’association, détaille trois bonnes raisons de prendre part samedi à ce rendez-vous au milieu de la station.

1. L’offre est variée

Tous les enfants dès 3 ans sont conviés à Anzère. Le but du comité Festi’Jeunes depuis sa création en 2011 a été de mettre à l’honneur les activités liées à la neige, de les rendre accessibles à tous et d’offrir de belles expériences.

 

 

«Les membres veulent aussi faire de la prévention sur les risques et dangers que peut représenter la montagne et tout cela en s’amusant.» Une chasse au trésor avec DVA est par exemple prévue.

De 9 h 30 à 15 heures, une dizaine d’expériences sont à choisir non-stop, toutes les trente minutes.

2. La gratuité est de mise

Une fois n’est pas coutume, les familles n’auront pas besoin de sortir le porte-monnaie durant toute la journée. Cette gratuité ne serait pas possible sans l’aide précieuse des quatre magasins de sport. «Les responsables mettent gracieusement à disposition le matériel de ski, de snowboard et aussi des raquettes à neige.»

De plus, une trentaine de bénévoles assurent l’animation.

Afin de réunir des fonds pour les prochaines années, une tombola a été dotée de jolis lots. «Nous n’avons pas beaucoup de frais car nous pouvons compter sur de nombreux volontaires, l’Ecole suisse de ski nous fournit une liste de professeurs prêts à nous rejoindre et nous tenons deux stands de restauration.»

 

Les magasins de sport de la station mettent gracieusement à disposition le matériel.
Maud Jaeggi, responsable de la communication de Festi’Neige

3. Plusieurs nouveautés figurent à l’affiche

En plus des indémodables, la manifestation sera rythmée par des propositions inédites. Le fun parc, parc de freestyle composé d’un gros airbag sur lequel on peut sauter soit à pied depuis une plateforme, soit à skis ou à snowboard, promet des sensations fortes. «Les inscrits pourront essayer des petits sauts et des barres de slide.»

Une slackline servira à montrer comment développer, comme tout bon skieur, sa musculature et son équilibre. Le chronométrage d’un slalom permettra de désigner trois champions.

Une course invitera à vivre le parcours d’une non-voyante ou de son guide. «L’une des monitrices de ski a suivi une formation pour guider les personnes aveugles, cette activité veut montrer qu’il faut être attentif sur les pistes lorsqu’on voit des skieurs portant une veste rouge et une veste jaune.»

 

En savoir plus: toutes les infos

A lire aussi: Festi’Neige à Anzère a offert des activités gratuites à près de 500 enfants et adolescents

par Cathrine Killé Elsig