Réservé aux abonnés

Infidèle durant trois jours

Joël Grand, spécialiste de la côte, délaisse chaque année sa monoplace pour piloter en rallye. Un dépaysement, certes, mais il n'y est pas maladroit. Loin s'en faut.

24 oct. 2014, 00:01
data_art_2693882.jpg

"Le rallye? C'est une parenthèse, rien de plus." Pour la troisième fois en trois ans - quatre autres fois en tant que navigateur - Joël Grand fait donc une infidélité à la course de côte, sa spécialité. Lui qui a terminé quatrième du championnat de Suisse de la montagne a donc pris place dans une Renault Clio R3 en quête de nouvelles sensations. "Je me fais plaisir une fois par année. Ça me titillait depuis quelque temps. Mais ma priorité, ça reste la course de côte. Maintenant, si j'ai l'occasion de disputer un deuxième rallye durant la saison, je ne dirai pas non. C'est une question de bud...