Des détenus débrayent à la prison de Crêtelongue

Des prisonniers de la prison de Granges demandent plus à manger, une cantine, des promenades et des consoles de jeux.

29 août 2016, 18:28
Leur première revendication est la mise en place à Crêtelongue d’une cantine digne de ce nom, afin de pouvoir acheter du matériel, notamment de première nécessité.

Une majorité des prisonniers de la prison valaisanne de Crêtelongue ont refusé de reprendre leur travail lundi matin. A Granges, les grévistes demandent la mise en place d’une cantine, de deux heures de promenade par semaine, une nourriture plus abondante et des consoles de jeux plus récentes. Finalement, la grève s’est transformée en bref débrayage, qui s'est déroulé dans le calme et sans aucune violence ni aggressivité.

«Après avoir obtenu l’assurance qu’une délégation pourra rencontrer la direction ces prochaines jours, les prisonniers ont repris le travail après une demi-heure. Tout s’est passé dans le calme», indique Georges Seewer, chef du service cantonal d’application des peines et mesures.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de mardi.