Réservé aux abonnés

Coronavirus: des Valaisans libérés après plus de 100 heures sur un bateau de croisière

Sylvie Meyer-Delaloye et son mari Jacques Meyer n’avaient pas quitté le paquebot «MSC Meraviglia» depuis dimanche. Le bateau n’a pas pu accoster aux différentes escales prévues. Les autorités locales l’ont rejeté car un membre de l’équipage, puis une passagère, étaient soupçonnés d’être atteints du coronavirus.

28 févr. 2020, 15:27
Enfin à terre! Embarqués pour une croisière dans les Caraïbes, Sylvie Meyer-Delaloye et son mari Jacques Meyer sont restés bloqués sur le paquebot «MSC Meraviglia» de dimanche à vendredi après-midi.

En Suisse, on interdit les manifestations de plus de 1000 personnes. Sur le paquebot «MSC Meraviglia», ils sont plus de 4500 partis pour une croisière de rêve. Parmi eux, deux Saviésans dont les vacances ont failli virer au cauchemar.

«Depuis notre départ de Miami dimanche après-midi, nous n’avons pas pu quitter le paquebot avant ce vendredi après-midi. La première escale devait avoir lieu en Jamaïque, mais comme un membre de l’équipage avait de la fièvre, les autorités locales ont interd...