Vétroz: Gazel prépare l'introduction de la taxe au sac

Deux ans après son lancement, la seule usine valaisanne qui injecte du Biogaz dans le réseau tourne. Les dirigeants préparent l’arrivée de la taxe au sac en 2018.

30 nov. 2016, 17:56
/ Màj. le 01 déc. 2016 à 06:30
Raphaël Marclay, président de Gazel et Bertrand Yerly, directeur général, posent devant la bulle visible loin à la ronde dans la région.

Les débuts ont été balbutiants, mais c’est désormais une usine qui tourne. Ou plutôt qui transforme le méthane des déchets verts et gastronomiques en biogaz. Après deux ans d’exploitation, Gazel a amorcé un virage qui doit l’amener vers l’introduction de la taxe au sac en Valais en 2018. La quantité de déchets amenés à Vétroz sera inévitablement plus conséquente. Pour planifier cette nouvelle étape dans la gestion des déchets privés et professionnels valaisans, le directeur de l’UTO Bertrand Yerly est aussi devenu le directeur général de Gazel SA.

Aider les communes

"C’était un choix logique. Bertrand Yerly possède une vision globale de la gestion des déchets dans les 36 communes du Valais central", souligne le président de Gazel SA, Raphaël Marclay. Le travail qui a déjà commencé ne s’annonce pas mince. Plusieurs municipalités, proches géographiquement de l’usine, ont déjà mis en place un service de collecte pour les déchets verts, les déchets gastronomiques et les huiles alimentaires usagées. Mais une filière complète doit être mise en place pour les autres municipalités. 

Retrouvez un article complet dans nos éditions papier et numériques du 1er décembre.