Valais: la police dénonce trois infractions aux mesures prises contre le coronavirus

Il n'y a jamais eu autant de policiers sur le terrain en Valais. La police cantonale fait appliquer les dispositions prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Plusieurs personnes ont été dénoncées au Ministère public.

18 mars 2020, 11:56
La police cantonale est sur le terrain pour faire appliquer les mesures.

La police cantonale a procédé à trois dénonciations dans cadre des mesures prises pour enrayer la propagation du coronavirus.

Dans un communiqué, elle détaille les trois infractions.

A Haute-Nendaz, une vingtaine de personnes buvaient de l’alcool sur une terrasse. A Sion, un magasin de vente de vêtements n’avait pas été fermé. Et à Steg, une restauratrice servait ses clients.

Ces personnes ont été dénoncées au Ministère public après avoir été entendues par les agents.

Une densité policière sans précédent

Pour rappel, la loi fédérale sur les épidémies prévoit des sanctions pouvant aller jusqu’à trois ans de privation de liberté pour les personnes qui ne respectent pas les prescriptions des décisions de l’autorité dans le cadre de la situation exceptionnelle que nous vivons.

Porte-parole de la police cantonale, Stève Léger déclare que «la présence policière n’a jamais été aussi dense dans le canton» et que la police «poursuit sans relâche le contrôle strict des prescriptions».