Réservé aux abonnés

Un certain flou autour des combats

Les éleveurs qui amèneront demain leurs bêtes à Aproz ne toucheront pas leur indemnité. Les organisateurs justifient ce geste en évoquant un manque de rentabilité des matchs régionaux.

26 mars 2011, 05:03

«En disant oui à l'organisation d'un combat de reines régional, on signe un chèque de 50 000 francs.» René Délèze n'est pas homme à manier la langue de bois.

Le président du comité d'organisation du premier combat de l'année, qui se déroule demain dimanche dans l'arène d'Aproz, sait de quoi il parle. En quatre ans, c'est le troisième match qu'il organise.

Trop de charges

Pour René Délèze, c'est clair, il y a trop de charges qui pèsent sur les organisateurs de telles manifestations. «Le jour du match, on ne gagne rien. Si les conditions météo ne sont pas bonnes, on risque même de perdre de l'ar...