Réservé aux abonnés

Théo Gmür, un garçon qui vaut trois fois de l’or

Le Nendard, 21 ans, a réalisé une véritable razzia à PyeongChang. Après la descente et le super-G, il s’est imposé en géant. Il ne trouve toujours pas les mots pour exprimer ce qu’il ressent.
15 mars 2018, 00:01
DATA_ART_5227380

Et de trois! Théo Gmür, 21 ans, a vécu une semaine de rêve, un moment idyllique sur la neige de Jeongseon. Là où il espérait récolter une médaille – «qu’importe la couleur», disait-il avant de s’y rendre –, le Nendard est désormais triple champion paralympique. En descente et en super-G, deux disciplines qu’il ne maîtrisait pas totalement, voilà deux mois. Et le géant, son exercice favori. «C’était peut-être la course la plus difficile parce que c’est là où j’avais le plus de pression, relève-t-il. Il y avait beaucoup d’attente autour de moi. Je savais aussi que j’étais l’un des grands favoris...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois