Réservé aux abonnés

Passion plus forte que les blessures

Après avoir enchaîné les coups durs, le Nendard a posé ses crampons à Martigny cet été. Partagé entre réalisme et espoir.

20 oct. 2012, 00:01
data_art_1152383.jpg

"Sept ans de carrière, trois ans d'arrêt au total répartis sur différentes périodes." François Arona résume abruptement son destin de footballeur depuis 2005. Aux sélections en équipes nationales juniors et aux rêves de haut niveau succèdent les blessures à répétition et les interminables mois de rééducation. Il passe dans l'intervalle de Lausanne à Martigny, via Malley, Stade Nyonnais ou Baulmes.

"Je ne vis pas dans le passé, mais accepter tous les coups encaissés durant cette période est difficile. Surtout en intégrant les sacrifices consentis pour me donner la plus grande chance de réuss...