Londres: des Valaisans veulent conquérir le monde de la coiffure

Ce week-end, à Londres, deux équipes valaisannes veulent conquérir le monde de la coiffure. Vous pouvez voter et les aider à réaliser leur rêve.

13 oct. 2017, 12:06
/ Màj. le 14 oct. 2017 à 05:30
A Londres, François Evéquoz et Jessica Délèze sont en lice pour conquérir le monde de la coiffure.

Le jour J est arrivé. Ce week-end, le gratin mondial des professionnels de la coiffure se retrouve à Londres. Aujourd’hui, Jessica Délèze a aussi rendez-vous avec son destin. «Je veux prouver que tu peux venir d’un petit salon de Nendaz et avoir ta place parmi les meilleurs.» Il y a quelques semaines, la Nendette remportait le droit de représenter la Suisse lors de la finale du Wella Trend Vision Award 2017. 

 


La coiffure est réalisée à l'aide d'un filet de construction. ©DR
 

Depuis, l’univers de la coiffeuse gravite autour de l’événement. «Je ne m’attendais pas à recevoir autant d’encouragements. Au début, je le faisais pour moi, pour voir où je me situe mais maintenant que je représente le pays, j’ai plus de pression.» Jessica Délèze peut toutefois compter sur le soutien indéfectible de son confrère et ami François Evéquoz. Tous deux font partie du groupe On the Hair - Artistic team, une association qui regroupe depuis plusieurs années des professionnels valaisans du monde de la mode. 

Un soutien expérimenté  

Si François Evéquoz est en mesure d’être rassurant, c’est qu’il remportait lui-même le concours il y a douze ans. «Je m’y vois encore. J’étais comme un gamin. Quand les plus grands noms de la coiffure relèvent la qualité de ton travail, c’est un sentiment extraordinaire», se souvient celui qui ressent le besoin de laisser une trace. «Une coiffure est tellement éphémère. Les concours restent pour toujours», lâche François qui espère surtout vaincre le cliché valaisan du petit coiffeur du coin. «Grâce aux concours, le regard des clients change et c’est une vraie reconnaissance lorsque ce sont des gens qui ne sont pas du métier qui apprécient ton travail.» 

 


Nadège Follonier et François Evéquoz présenteront cette coiffure au jury dimanche. ©DR

 

François Evéquoz et son employée Nadège Follonier font également le voyage jusqu’à Londres où, dimanche, ils fouleront la scène du mythique Royal Albert Hall dans le cadre de l’Alternative Hair Show. «La soirée de l’année pour les coiffeurs du monde entier», souligne Jessica Délèze. Une finale internationale au terme de laquelle sera couronné le meilleur coiffeur parmi des professionnels venus de seize pays. 

Pas d’or, mais du platine

Pour Jessica et François, la tenue des deux événements le même week-end dans la même ville est un signe. Lui est convaincu des chances de réussite de sa collègue. Il faut dire que la création artistique que Jessica va présenter ne manque pas d’originalité. «Je crée la coupe à l’aide d’un filet que les ouvriers utilisent pour construire des murs.»

 

 En septembre dernier, Jessica Délèze, ici avec la maquilleuse Angie Aymon et le modèle Océane Monnet, remportait le droit de représenter la Suisse à la finale internationale du Wella Trend Vision. © DR

 

Trois heures seront à sa disposition pour réaliser son œuvre. François Evéquoz, évidemment dans la salle, espère lui porter chance. «Mais je ne lui souhaite pas l’or, lâche-t-il. Ici, l’or ne représente que le deuxième prix. C’est le platine la couleur du vainqueur!»

Pour suivre en direct de Londres le concours et soutenir la candidate valaisanne samedi dès 10h, cliquez ici.