Monthey: «Sparrow», ce chat incontournable

«Sparrow» est un fidèle du Théâtre du Crochetan à Monthey. Le chat de 5 ans en est devenu la mascotte.

20 août 2018, 16:00
«Sparrow» est constamment en vadrouille au Théâtre du Crochetan ou dans les cafés alentours.

A Monthey, il est connu comme le loup blanc. Un comble pour un chat. Depuis trois ou quatre ans, «Sparrow» est même devenu la mascotte du Théâtre du Crochetan où on peut l’apercevoir à chaque manifestation. «Quand il n’est pas là, ce qui est rare, les abonnés me demandent de ses nouvelles. C’est la star du lieu», lance, amusé, le directeur Lorenzo Malaguerra. «Il vient nous tenir compagnie même la journée, dans les bureaux. Il est tantôt sur nos genoux, tantôt sur nos claviers d’ordinateur. Au début, j’ai même cru que c’était un chat abandonné.»

Lorenzo Malaguerra apprend rapidement que «Sparrow» a un domicile à la rue du Mabillon, située juste derrière le Crochetan. Sa maîtresse, Julie Ruppen, valide le statut de sa boule de poil: «Il a en effet une sacrée notoriété. En été, on ne le voit que lorsqu’il passe se nourrir à la maison. Sinon, il est toujours en vadrouille.» 

Une fois sur scène

Si bien que la propriétaire reçoit régulièrement des photos de «Sparrow» dans des endroits insolites. «Il se retrouve souvent dans les bars et les cafés. Une fois, il a sauté dans une voiture sans que le conducteur ne s’en rende compte et s’est retrouvé à Aigle. A une autre occasion, il s’est même installé sur la scène du théâtre lors d’un concert de la fanfare militaire.»

A lire aussi : Le chat lykoi d’Alain Métrailler jouera à la star ce week-end à Conthey

Il s’agit bien là de la plus grande crainte de Lorenzo Malaguerra «Qu’il vienne sur scène pour un concert de fanfare, ça peut être amusant. Mais lorsqu’il s’agit de numéro de cirque où la concentration est à son maximum, c’est plus dangereux. Il faut être attentif.» Mais pas rancunier envers le chat, le directeur du Crochetan imagine: «Il n’est pas impossible qu’il figure sur l’affiche de saison du théâtre à l’avenir...»