Réservé aux abonnés

Les papables du deuxième tour les plus souvent cités

En cas de gros écart entre Christian Varone et Oskar Freysinger, le PLR ou l'UDC pourrait changer de tactique au second tour. Certains observateurs verraient bien Marcel Maurer sortir du bois.

21 févr. 2013, 00:01

Au premier tour de l'élection du Conseil d'Etat, l'élément déterminant sera le score d'Oskar Freysinger et de Christian Varone. Ou plutôt l'écart entre les deux. En cas de grand écart, un changement de champion pour le 2e tour du 17 mars n'est pas exclu.

 

A l'UDC, pas d'alternative à Freysinger

 

Si Oskar Freysinger est net tement devancé par Christian Varone au premier tour, l'UDC se retrouve dans une situation difficile. Le parti agrarien n'a guère d'alternative &agrav...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois