Les cinq CMS du Valais central désormais réunis sous une même bannière

Les cinq centres médicosociaux (CMS) des districts de Sion, Hérens et Conthey vont fusionner à partir du 1er janvier 2021. Notamment dans le but de favoriser le maintien à domicile.

23 déc. 2020, 12:02
La fusion des cinq CMS du Valais central vise à renforcer les structures existantes pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

Les cinq centres médicosociaux des trois districts de Sion, Hérens et Conthey ne font plus qu’un. A partir du 1er janvier prochain, le tout nouveau CMS de Sion-Hérens-Conthey chapeautera les activités des établissements subrégionaux de la capitale (couvrant les communes de Sion et Veysonnaz), du val d’Hérens (Evolène, Hérémence, Mont-Noble, Saint-Martin et Vex), du Coteau (Arbaz, Ayent, Grimisuat et Savièse), du Vallon de la Printse (Nendaz) et des Coteaux du soleil (Ardon, Chamoson, Conthey et Vétroz).

Avec un double objectif: renforcer les structures existantes pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées mais aussi offrir les mêmes prestations aux habitants de chaque région d’un bassin de population désormais fort de près de 90 000 habitants.

Les 500 collaborateurs maintenus

«Les sites locaux sont maintenus, de même que tous les postes de travail ainsi que les conditions salariales.» Au moment de lever le voile sur les dessous de cette fusion lancée il y a trois ans mais validée par les représentants des seize communes impliquées en juin dernier, le président Phillippe Nendaz se veut rassurant. Les 500 collaborateurs concernés par cette fusion continueront ainsi de travailler sur les sites actuels de Sion, Euseigne, Vétroz, Grimisuat et Nendaz, «cela afin de garantir une relation de proximité avec la population».

Les sites locaux sont maintenus, de même que tous les postes de travail ainsi que les conditions salariales.
Philippe Nendaz, président du CMS régional de Sion-Hérens-Conthey

Ce nouveau CMS de Sion-Hérens-Conthey devient la quatrième entité à se régionaliser dans le canton après Sierre, le Haut-Valais et la région de Monthey, suivant ainsi les recommandations du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. «Cette régionalisation vise à harmoniser l’accès aux prestations du service social et des soins sur l’ensemble des sites», explique le directeur Frédéric Pralong.

170 000 heures de soins par an

Actuellement, les cinq CMS subrégionaux dispensent un équivalent global de 170 000 heures de soins et d’aides à domicile. «Entre 1500 et 2000 personnes bénéficient des soins à domicile», détaille le directeur de ces structures également mandatées par les communes pour assurer le service social auprès de 2500 bénéficiaires.

Ce regroupement des forces doit aussi permettre de développer des pôles de compétences spécifiques notamment dans les domaines des soins psychiatriques et palliatifs, de l’ergothérapie ou de la physiothérapie. «Le renforcement des structures permettra aussi de mieux faire face aux multiples défis qui attendent les CMS dans les années à venir, à savoir le vieillissement de la population, la volonté de renforcer les capacités de maintien à domicile et la fragilité sociale d’une partie de la population.»