Les bons plans de la rédaction culturelle du «Nouvelliste»

Entre les invitations au voyage de Josyane Roduit-Gaudin, l'opéra "Orlando" présenté à la Ferme-Asile, Marie-Anne Chazel et Patrick Chesnais au Théâtre du Martolet à Saint-Maurice ou encore les élucubration d'un hamster au Théâtre de Valère, la fin de la semaine s'annonce pittoresque.
10 janv. 2019, 05:30
Le Ballet du Grand Théâtre de Genève sort de ses murs pour une étape montheysanne.

Du jeudi 10 au dimanche 13 janvier, «Orlando» éclaire la Ferme-Asile de Sion

Sept écrans disposés en cercle, sur chacun, un «Orlando», capturé dans son mouvement intérieur. @Horace Lundd

De jeudi à dimanche, la Ferme-Asile accueille l’installation «Orlando» de Julie Beauvais et de la vidéaste Horace Lundd. Une nouvelle forme opératique qui bouscule les notions de genre, d’identité, de racines, qui questionne les codes du spectacle et qui, surtout, offre un moment hors du temps, d’une douceur enveloppante. Sept écrans sont disposés en cercle et sur chacun, un «Orlando» – une personnalité qui par sa porosité au monde, son aura, dessine les contours d’un nouveau paradigme humain – est capturé en plan-séquence dans un mouvement méditatif de pleine conscience durant une quarantaine de minutes. Et au centre du dispositif, un musicien interprète une partition contemporaine de Christophe Fellay. Vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 17h.

Jeudi 10 janvier, Marie-Anne Chazel et Patrick Chesnais brûlent les planches du Martolet

 

 

Mis en scène par Anne Bourgeois, avec les truculents Patrick Chesnais et Marie-Anne Chazel, accompagnés sur scène par Laurent Gamelon et Valérie Bègue, la pièce «Tant qu’il y a de l’amour» se promet de dérider les plus grincheux à travers une belle leçon de vie et d’espoir. 

 

Jusqu’au 23 février, Josyane Roduit-Gaudin invite à voyager au travers de ses peintures

 

Dans le cadre bucolique et historique du bourg de Conthey, la Tour Lombarde propose de découvrir les œuvres de Josyane Roduit-Gaudin, des créations riches en couleurs, à la limite de l’abstrait d’où se dégage la vision d’un monde transformé, sublimée par une approche authentique, créatrice d’émotions. 

 

Samedi 12 janvier, house et techno envahissent le Port Franc

 

Samedi soir, le Port Franc propose trois concerts orientés house et techno pour bien commencer l’année. Ce sera à l’Italien Marco Effe de donner le coup d’envoi de la soirée.  Il sera suivi par le DJ et producteur suisse Anthony Megaro avant que Greg M mette un terme à cette première soirée de l’année.

 

 

 

par Jean-François Albelda,Sarah Wicky,Xavier Duroux