L'Alchemy Tattoo de Conthey: une fabrique de souvenirs indélébiles

Le tatouage, longtemps considéré comme un symbole de rébellion et de marginalisation, s’est démocratisé pour devenir un mode d’expression, voire une forme d’art. La preuve, ce week-end, ils étaient nombreux à se presser à la 23ème convention de tatouages de Conthey.

21 mai 2017, 18:12
/ Màj. le 21 mai 2017 à 19:33
L’Alchemy Tattoo de Conthey attire un public toujours plus éclectique.

Au son d’un rock endiablé et du ronronnement des pistolets à encre, huitante tatoueurs ont encré des clients en direct à Conthey.

Portraits, dentelle, tête de morts, tous les motifs étaient représentés dans cette grand-messe du tatouage. Des artistes célèbres avaient fait le déplacement des Etats-Unis, à l’image de James Vaughn.

Cette "foire du Valais pour les tatouages", selon les mots de l’organisatrice Monique Roh, a réjoui aussi les petits, avec des ateliers de tatouages éphémères. Les plus grands ont pu vibrer au son de la musique rock des groupes Los Bastardos et Sideburn.

Pour connaître les tendances actuelles des tattoos, rendez-vous dans nos éditions numériques et papier du lundi 22 mai.

 

 

Anaïs Zufferey