Décès accidentel du patron de la prison de Crêtelongue

Le responsable de la prison de Crêtelongue est décédé dans un accident de la route en France voisine.

12 août 2020, 17:00
Pierre Jacquemettaz dirigeait la prison de Crêtelongue depuis 2016.

Le responsable de l’établissement pénitentiaire de Crêtelongue (Granges) est décédé tragiquement dans un accident de moto en France voisine.

Pierre Jacquemettaz, qui aurait dû fêter son soixantième anniversaire dans quelques jours, est entré en collision avec une voiture qui sortait d’un parking vendredi en milieu d’après-midi au sommet de la route menant au col des Montets, entre Argentière et Vallorcine. Les deux occupants de la voiture n’ont pas été blessés, mais les sapeurs-pompiers de Haute-Savoie n’ont rien pu faire pour le malheureux qui n’a pas survécu à l’accident. Ce Vollégeard était actuellement domicilié à Conthey.

Avant de diriger la prison de Crêtelongue, Pierre Jacquemettaz fut gendarme à la police cantonale, d’abord à Saint-Maurice dans les années 80, puis à la police de l’autoroute à Charrat pendant une vingtaine d’années. En 2003, il intégra la police communale de Bagnes, dont il fut le chef dès 2009, avant de prendre la direction de Crêtelongue.

A lire aussi: Le Vollégeard Pierre Jacquemettaz est le nouveau directeur de Crêtelongue

«Pierre Jacquemettaz nous laissera le souvenir d’une personne aux qualités humaines et professionnelles qui auront marqué son activité au sein de notre service», a réagi Georges Seewer, patron des prisons valaisannes en tant que chef du Service de l’application des peines et mesures (SAPEM).