Conthey voit naître un nouveau pôle culturel

Ce week-end l'association Death Pôle Production organise deux soirées concerts au Dolmen de Sion pour inaugurer une structure regroupant 6 locaux locaux de répétition et un studio d'enregistrement situés sous le Bowling des Rottes.
24 avr. 2014, 17:03
Sylvie Roduit-Coia (administratrice),  Emilien Nicollier (musicien membre) et Stéphane Roduit (président), de l'association Death Pôle Production,un beau dévouement à la scène valaisanne. Leur projet va servir d'incubateur de projets musicaux dans la région.

Dans le mouvement punk, on appelle ça la philosophie «DIY» (pour Do It Yourself). La débrouille, en somme. Depuis cinq ans, ils sont une poignée - par périodes seulement quelques doigts - à œuvrer sans relâche... Dans le parking souterrain, sous l’actuel Bowling des Rottes, ils ont monté des murs, scié et installé des planchers, isolé des cloisons, et créé une structure comme on en voit peu dans la région, un véritable centre névralgique de la scène musicale locale. Avec ses 5 locaux de 25 m2, son grand local de 50 m2 muni d’une régie d’enregistrement et son futur «vrai» studio d’enregistrement encore en chantier, ce «complexe» fédère une douzaine de groupes, soit une ciquantaine de musiciens, tous réunis au sein de l’association Death Pôle Production.

Ce week-end, l'association organise des concerts (avec notamment les groupes Antipods et Explosion de Caca) au Dolmen de Sion, pour enfin inaugurer officiellement leur projet. L'argent récolté servira au soutien de la scène régionale, en dimimuant notamment la charge de loyers pesant sur les groupes répétant sous les Rottes. Groupes qui se disent volontiers ravis de bénéficier de telles structures, alors qu'il est d'habitude très difficile de trouver un local où exercer son talent. A terme, le projet devrait se développer de façon professionnelle, et servir d'incubateur d'aventures musicales dans la région.