Accident d'hélicoptère de Tsanfleuron (VS): le pilote était stressé

Selon le rapport publié mardi par le service d'enquête suisse sur les accidents, le crash d'hélicoptère survenu le 17 février 2011 au Glacier de Tsanfleuron (VS) est dû à une mauvaise visibilité et au stress du pilote. Six personnes avaient été blessées.
29 oct. 2013, 12:47
L'accident avait fait 6 blessés.

L'accident d'hélicoptère survenu le 17 février 2011 au Glacier de Tsanfleuron, sur la commune de Conthey (VS), est dû à une mauvaise visibilité et au stress du pilote. Selon le rapport final publié mardi par le Service d'enquête suisse sur les accidents (SESA), la décision du pilote d'effectuer l'approche dans des conditions difficiles l'a mis dans une situation laissant peu de marge de manoeuvre.

L'hélicoptère de la compagnie Heliswiss, un B3, avait décollé de Gstaad (BE). Le pilote, alors âgé de 44 ans, entendait se poser sur une place réservée à l'héliski. Une certaine agitation s'est produite parmi les passagers - un guide, trois clients et un professeur de ski - en raison de la mauvaise visibilité lors de la tentative d'atterrissage.

Manoeuvre à grand risque

Ils ont été effrayés et le guide a enjoint le pilote d'interrompre la manoeuvre - un facteur de stress, note le SESA - ce qu'il a fait. En remettant de la puissance, l'hélicoptère a alors touché le terrain et s'est couché sur le flanc à proximité de la place d'atterrissage de Tsanfleuron. Quatre occupants avaient été grièvement blessés, deux légèrement.

Le site d'atterrissage se situait au milieu d'un domaine skiable et n'était ni marqué ni séparé des pistes. Ce facteur n'a pas contribué à l'accident mais il représentait un danger pour les skieurs.