11

A Aoste, une reine valdôtaine a vaincu toutes les valaisannes, malgré la bravoure de "Valérie", la lutteuse de François Moret.

La valdôtaine "Canaille" a remporté ce week-end à Aoste le combat des reines de l'Espace Mont-Blanc, face à ses congénères valaisannes et haut-savoyardes. Et ce malgré les brillantes performances de la charrataine "Valérie".
21 oct. 2013, 00:01
data_art_1893738.jpg

Pour la deuxième année de suite, les reines valaisannes ont dû s'incliner face aux reines valdôtaines dans le cadre du combat de l'Espace Mont-Blanc. Les Valaisans n'ont donc pas gagné ce que le chef du Service cantonal de l'agriculture, Gérald Dayer, appelle les Jeux olympiques des reines.

Pour la deuxième fois, c'est une vache appartenant à Aurelio Cretier de Saint-Christophe qui remporte cette confrontation qui a opposé samedi seize primipares valaisannes, seize valdôtaines et huit haut-savoyardes dans l'arène de la Croix-Noire d'Aoste.

François Moret heureux malgré tout

Du côté valaisan, "Valérie" de François Moret a réalisé un parcours exceptionnel. Après être allée au bout de ses forces, la jeune lutteuse, épuisée, a dû laisser filer la victoire à "Canaille" la valdôtaine. Le propriétaire Charratain n'est pas déçu de la tournure des événements. Tant s'en faut. Lorsqu'il voit que sa protégée se retrouve parmi les dernières prétendantes au titre, François Moret est ému aux larmes. Puis, il laisse éclater sa joie. Même s'il sait que sa bête a peu de chance de l'emporter, il saute de joie devant les caméras de télévision, alors que les joutes ne sont pas terminées.

Lorsque "Valérie" perd le dernier combat du jour, François Moret n'en perd pas son sourire pour autant. Il débouche même une bouteille de champagne pour arroser sa vaillante lutteuse. "Déçu? Non! Nous avons tous la même passion et nous avons vécu une belle fête, c'est ça l'essentiel. Franchement, si nous avions été chez nous, ma bête était tellement éprouvée que je l'aurais attachée. Mais ici, pour ce combat de l'Es pace Mont-Blanc, c'est la fête. Je ne pouvais pas ne pas laisser ma bête participer à la dernière lutte."

Celui qui a mis fin aux espoirs de François Moret et des Va laisans, Aurelio Cretier, est un éleveur bien connu dans la vallée d'Aoste. Samedi, il figurait au quatrième rang du classement des éleveurs les plus titrés lors des finales régionales.

Une belle fête

"Ce qui importe, ce n'est pas de l'emporter" , déclarait Gérald Dayer samedi matin, lors de la partie officielle qui a précédé le début des combats. "En général les combats divisent. Ici, les combats rassemblent. Le combat de l'Espace Mont-Blanc est un signe, un symbole d'une collaboration entre personnes qui vivent non seulement les mêmes passions, mais qui doivent surmonter les mêmes problèmes."

"Notre grande vache est une excuse pour faire une belle fête entre nous" , assure de son côté le président des Amis des batailles de reines de la vallée d'Aoste, le grand éleveur Bernard Clos. Et la fête a été belle. Elle s'est déroulée devant quelque 4000 spectateurs, dont de nombreux Valaisans.

Un bémol? Des éleveurs haut-valaisans se sont déplacés en simples observateurs. Pour protester contre les organisateurs valaisans, ils ont renoncé à participer.

La prochaine édition du combat de l'Espace Mont-Blanc est prévue au mois de septembre 2014 à Chamonix.

LES RESULTATS DU COMBAT D'AOSTE

1. «Canaille», Aurélio Cretier, Saint-Christophe (Vallée d'Aoste), 660 kilos

2 «Valérie», François Moret, Charrat (Valais), 665 kilos

3. «Buisson», de l’association agricole de Verney, Gressan (Vallée d'Aoste), 702 kilos

4. «Saphir», Jean-Louis Croz, Le Fayet (Haute-Savoie), 615 kilos

5. «Mirtylle», Lauritz Pfammatter, Mollens (Valais), 590 kilos

6. «Paloma», Ecole d'Agriculture, Châteauneuf-Conthey (Valais), 630 kilos

7. «Magali», Elio Champion, La Salle (Vallée d'Aoste), 700 kilos

8.  «Prudence», Frères Diemoz , Saint-Christophe (Vallée d'Aoste), 685 kilos

9.  «Brunette», Bruce Favre Bonvin, Grand Bornand (Haute-Savoie), 576 kilos

10. «Réveil», Pascal Cordonnier, Lens (Valais), 600 kilos

Incidents et anecdotes

Un éleveur valaisan a été blessé avant le début du combat officiel. Les Valaisans ont amené 17 bêtes à Aoste et 16 seulement pouvaient participer à l'événement. Un tirage au sort a été effectué et deux bêtes se sont affrontées pour procéder à une première élimination. Lors de cette rencontre, Jean-Pierre Follonier a été blessé et a dû être hospitalisé.

Le combat de l'Espace Mont-Blanc a débuté avec une heure et quart de retard. Le comité d'organisation a avoué au micro avoir été "débordé par les événements" et par l'afflux de spectateurs. Plus de 3000 entrées payantes, soit quelque 4000 spectateurs en tenant compte des invités et des officiels, ont été enregistrées.

La presse valdôtaine s'est passionnée pour le combat de l'Espace Mont-Blanc de samedi et pour la finale des batailles de reines de dimanche. La "Gazetta Matin" a même réalisé un numéro spécial de 48 pages pour présenter les deux événements.

Les 17 hérens suisses rentrent aujourd'hui lundi d'Aoste. Elles vont subir une quarantaine toutes ensemble dans une étable d'Isérables.