Réservé aux abonnés

Bras de fer autour de l’implantation d’un deuxième centre commercial à Grimisuat: l’Etat du Valais désavoue le Conseil communal

Contre les préavis du canton et avec l’argument insolite de la clause du besoin, la commune a refusé un deuxième centre commercial. Le Conseil d’Etat brise cette décision controversée et redonne espoir aux initiants du projet de nouvelle Migros.

24 oct. 2018, 17:01
Au lieudit Sussempy, le centre commercial d’un étage s'étalerait sur une surface au sol de 700 m2.

Ce jeudi soir, le Conseil communal de Grimisuat se réunit en séance extraordinaire. Dans l’urgence, il doit décider de recourir ou non contre une décision du Conseil d’Etat qui le désavoue complètement. Pour le Gouvernement, la municipalité a violé la loi en refusant l’autorisation de construire un centre commercial Migros. La commune n’a plus que dix jours pour déposer un éventuel recours auprès du Tribunal cantonal.

Cinq ans de tracas

«Ce jugement nous fait du bien. Comme la commu...