Aproz: la revitalisation de la réserve naturelle des Epines est une réussite

Les travaux entrepris pour revitaliser la gravière des Epines à Aproz dans le cadre des mesures de compensation écologique liées au projet hydroélectrique de Cleuson-Dixence arrivent à bout touchant. Fruit d'une collaboration entre Grande Dixence SA, Apiq Suisse SA, le WWF et le Service des forêts et du paysage, la réhabilitation du site est une réussite.

09 déc. 2016, 14:03
Yann Clavien, biologiste auprès du Service des forêts et du paysage de l'Etat du Valais et Marie-Thérèse Sangra du WWF sont tous deux très satisfaits du résultat de cet aménagement.

"Nous avons ici un exemple de collaboration réussie entre Grande Dixence, Alpiq, le service des forêts et du paysage de l’Etat du Valais et le WWF", se réjouit  Marie-Thérèse Sangra en nous accueillant à la gravière des Epines à Aproz.  La secrétaire du WWF pour le Valais romand salue la fin des travaux de revitalisation de 15 hectares qui vont permettre à la faune et à la flore de la plaine du Rhône de  trouver un nouveau refuge dans ces zones humides.

Une convention signée en 1992 déjà

"Grande Dixence a tenu parole. On termine une mesure de compensation d’importance majeure en réaménageant les 5 derniers hectares de cette gravière", déclare Marie-Thérèse Sangra tout en avouant qu’il a fallut du temps pour y arriver car la société Cleuson-Dixence s’était engagée en 1992 déjà à entreprendre ces mesures de compensation écologique liées à son projet hydroélectrique.  "L’aménagement en plusieurs étapes était prévu dès le début mais plusieurs facteurs externes, notamment l’accident de la conduite Cleuson Dixence, ont fait qu’il y a eu pas mal de retard dans la mise en application. Mais aujourd’hui, c’est vraiment une grande chance pour la nature de pouvoir disposer de cet espace." 

Pour Carlo Clivaz, l’ingénieur d’Alpiq, en charge du projet depuis 2013. "Il y a eu de la bonne volonté de la part de tous les intervenants. Par rapport à d’autres projets, je dirais que celui-ci s’est réalisé relativement rapidement."

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique de samedi 10 décembre.