A Ayent, on boit les grands crus du robinet

Une société lance une ligne de carafes estampillées «ODICI» avec le nom de la commune d'Ayent et un logo valaisan.

25 août 2013, 11:35
Vincent Pellisier, François Pellissier et Georgy Bétrisey au Musée des Bisses d'Ayent, établissement qui recevra 1 franc par carafe vendue.

"L'eau que nous achetons en bouteilles coûte environ 1000 fois plus cher que l’eau du robinet, pour une qualité équivalente». Le fait est connu, mais quand c’est Vincent Pellissier qui fait ce constat, il invente, avec sa société sédunoise Quipass (une entreprise active dans le développement durable) un concept de carafes made in Valais qui dira la fierté de boire de l’eau locale.

Aujourd’hui, des carafes «L’eau d’Ayent» servent de produit-témoin. Mais à l’avenir, les communes du Valais romand seront invitées à en acquérir pour leurs établissements publics ou pour en faire des cadeaux, avec le nom de leur commune. Chacun pourra choisir entre quatre logos différents, dessinés par des graphistes de la région.

Il s’agit aussi d’un petit plus solidaire, puisque 1 franc par carafe vendue ira au Musée des Bisses à Ayent. «L’Odici encourage aussi la valorisation de notre patrimoine lié à l’eau», se réjouit François Pellissier, conseiller communal d’Ayent, en charge du service des eaux. Les premières carafes sont en vente au Musée.