UNIL: une passerelle d'un an pour former davantage de médecins

Dans le but de former davantage de médecins, l'Université de Lausanne travaille depuis l'été en collaboration avec l'Université de Genève et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) sur un projet de passerelle d'un an qui devrait permettre à une quarantaine d'étudiants au bénéfice d'un bachelor de rejoindre un master en médecine à Lausanne.

14 oct. 2015, 19:49
L'objectif est de passer de 880 médecins formés en 2012 à 1100, voire plus en 2019.

L'Université de Lausanne (UNIL) devrait proposer dès 2017 une passerelle d'un an qui permettra à une quarantaine d'étudiants au bénéfice d'un bachelor de rejoindre un master en médecine à Lausanne. Depuis l'été, elle collabore sur ce projet avec l'Université de Genève et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

L'idée est d'arriver à former davantage de médecins, mais aussi que leur formation de base soit diversifiée, a déclaré mercredi Dominique Arlettaz, recteur de l'Université de Lausanne (UNIL). Il revenait sur une information publiée par Newsexpress.

Une quarantaine d'étudiants titulaires d'un bachelor en sciences de la vie, chimie ou autre branche seront formés durant un an à l'UNIL, où ils acquerront des connaissances en médecine. Une bonne moitié d'entre eux devrait provenir de l'EPFL, les autres d'autres universités romandes, estime le recteur.

Dominique Arlettaz a bon espoir que ce projet soit mis sur pied pour la rentrée 2017. "On a déjà le savoir-faire, car il existe déjà depuis quatre ans une petite passerelle de ce type à l'UNIL. Elle accueille chaque année entre cinq et dix étudiants de toute la Suisse romande", a souligné le recteur.

En 2012, pour faire face à la pénurie, les universités de Suisse se sont engagées à augmenter les capacités de formation en médecine de 220 unités, a rappelé M. Arlettaz. Ce chiffre se monte à 60 pour Lausanne et 20 pour Genève. L'objectif est de passer de 880 médecins formés en 2012 à 1100, voire plus en 2019.